Madame, Monsieur,

Je prends le risque de rédiger cette circulaire à un moment où les informations concernant la prochaine rentrée scolaire sont encore relativement succinctes. A priori, nous pouvons imaginer trois situations :

1 – un premier scenario lié à un cadre sanitaire normal ne supposant pas de restriction d’accueil des élèves

2 – un deuxième scenario correspondant à une circulation active du virus localisée nécessitant le report d’un protocole sanitaire strict

3 – un troisième scenario en relation avec une circulation très active du virus impliquant la fermeture des établissements scolaires sur une zone géographique déterminée.

Au regard du contexte actuel, j’estime (mais ça n’engage que moi) que le deuxième scenario se concrétisera dans un avenir relativement proche…

Quoi qu’il en soit, il faut bien avancer :

– d’une part en anticipant les choses : c’est la raison pour laquelle nous avons conçu des emplois du temps qui pourront, si nécessaire, permettre un accueil partiel des élèves pour des cours dispensés en présentiel par rotation avec des cours assurés en distanciel avec des modalités à affiner, tout ceci permettant d’assurer au mieux une continuité pédagogique

– d’autre part en acceptant désormais d’accueillir (peut être en permanence) l’inattendu et l’imprévu. A cet effet, il parait opportun :

  • de capitaliser ce qui a été conçu, mis en œuvre et développé par les uns et par les autres depuis le 16 mars 2020

  • de s’interroger sur la pertinence des nouveaux moyens de communication qui ne peuvent se substituer à la relation humaine alors qu’ils peuvent la favoriser s’ils sont bien maîtrisés

  • de réfléchir à des questions existentielles fondamentales sur le sens de la vie, l’histoire de notre humanité et l’avenir de notre planète.

Persuadé que nous pouvons compter les uns sur les autres pour relever le défi qui nous attend, je vous souhaite une excellente année scolaire 2020/2021.

Michel ROHART – 18 Août 2020